Pratique mensuelle

Venir en couple, débutants ou expérimentés

3h00

PAF : 8 euros

Auberge espagnole

Théâtre de Ménilmontant

Un dimanche par mois

15h00 - 18h00

 


Septembre Octobre Novembre Décembre
24/09/17 08/10/17 26/11/17 17/12/17
Janvier Février Mars Avril
21/01/18 11/02/18 18/03/18 08/04/18
Mai Juin    
 27/05/18 17/06/18    

Ce rendez-vous mensuel, vise la qualité du mouvement et la fluidité de la danse pour un tango pleinement investi.
Chaque pratique a pour toile de fond une coloration musicale spécifique, donnée par Nathalie Clouet.
Entre lyrisme des violons et cadences piquées, chaque couple expérimente sa propre musicalité et trouve sa danse.

C'est aussi une auberge espagnole ou vous pouvez amener à grignoter et de quoi vous  désaltérer.

Théâtre de Ménilmontant - Salle de danse -

15 rue du retrait Paris 20e - Plan

M°Gambetta

Bus 26, 60, 61, 64, 69, 96

 


Mes premières pratiques à Buenos Aires ou comment placer la danse dans la musique.

Nathalie Clouet

Dans les années 90, à Buenos-Aires, le "cours de tango" en groupe n'existe pas . Cependant il y a la pratique de quartier.
La pratique se situe dans un lieu culturel et populaire ou l'on partage un espace et son temps pour une activité donnée : des sports, des activités, des clubs de ci ou de ça, de tango...

La pratique de tango est un lieu de réunion et d'entraînement, souvent assez bruyant parce qu'on y échange beaucoup avec son, sa "partenaire du moment" sur une figure, une "nouvelle" façon de guider avec un ami. On se sollicite mutuellement pour rechercher, avancer etc.
On partage et on fait des relations avec des personnes avec qui on dansera dans les bals.
On boit, on fume et on se confie.

La pratique de tango c'est une piste de danse et un espace d'écoute du tango, de la valse ou de la milonga (et la bailanta). On regarde beaucoup la danse, les danseurs et les danseuses, pour copier, s'inspirer les uns les autres, vibrer sur la musique.
Il y a parfois des invités célèbres : des musiciens de passage, des danseurs Argentin re-venus d'Europe...

La pratique est parrainée par une personnalité du tango, d'un âge certain. Viennent les (vieux) amis, à discuter, se chamailler, se revoir, évoquer, ambiance.
La personne ou le couple qui tient la pratique ("los duenos") ont généralement sous leur aile un jeune couple ou danseur qu'ils sont en train de former.
"Los duenos" les coachent, les conseillent, les félicitent beaucoup, les entraînent en fait. Et tout le monde peut voir, entendre, prendre aussi ce qu'il veut et être éduqué à la culture tango.

 

"Los duenos" transmettent leurs propres figures, leurs techniques et leur style de danse. On a la chance de les voir danser pour transmettre une manière de guider, comment placer la danse dans la musique, où placer une fioriture, telle qualité de mouvement ....

Pour ponctuer le départ d'un(e) danseur(se) habitué(e) de la pratique, vers des horizons internationaux, on reçoit le diplôme d'appartenance à la communauté tango.
Il s'agit de faire une démonstration avec son partenaire et avec El dueno lui même.

Pour ma part, j'ai reçu le diplôme à Cochabamba 444, la pratique de Mingo y Ester Pugliese.


Ce jour là, j'ai dansé avec Petròleo et Pablo Veròn.